Analyse de la concentration record du marché

La montée en puissance des méga-assets technologiques aux États-Unis depuis 2015 a initié un nouveau cycle de forte concentration du marché. En 2021, un certain nombre de facteurs ont contribué à faire augmenter drastiquement la concentration du marché, déjà élevée. Ce phénomène n’était pas simplement spécifique aux États-Unis. Il est inquiétant de constater que presque tous les indices boursiers pondérés ont souffert de la concentration du marché qui s’est accrue.

Utiliser les corrélations pour la classification sectorielle

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi on parle tant de secteurs lorsqu’il s’agit d’investissement et de comportement des marchés financiers ? Dans cet article, nous analysons plus en détail la manière dont les secteurs sont habituellement classés et comment cette classification pourrait être optimisée :
– Comment la méthodologie GICS est-elle appliquée aux secteurs et quelles en sont les limites ?
– Comment mieux capturer les expositions au risque en utilisant les corrélations ?
– Quels sont les avantages d’une approche de classification sectorielle basée sur les corrélations ?

Une approche novatrice pour choisir les catégories d’actifs

Compte tenu de l’incertitude et des risques associés à l’élaboration et à la mise en œuvre de prévisions macroéconomiques, l’approche multi-asset de TOBAM applique une approche 100 % bottom-up, conforme aux principes fondateurs de la société : la diversification. Dans cet article, nous examinons les moyens d’identifier des investissements diversifiants pour compléter une allocation existante :

– Est-il possible de quantifier la diversification marginale apportée par une nouvelle classe d’actifs ?
– Cette information aide-t-elle à sélectionner de nouveaux investissements ?
– Quels sont les principaux moteurs de cette décision d’investissement ?

Concentrations sur le marché du crédit

Dans ce tableau de bord de la recherche, nous discutons des concentrations sur les marchés du crédit du côté des acheteurs ainsi que de leur impact sur l’alpha :
– pourquoi la concentration côté acheteur a principalement été un sous-produit du succès de l’investissement passif dans les ETF et,
– dans quelle mesure elle a eu un impact sur la liquidité du marché du crédit ainsi que sur la capacité des gestionnaires actifs à progressivement générer de l’alpha.

Pourquoi le portefeuille le plus diversifié est le véritable portefeuille multifactoriel

Ce document a pour but de contribuer à une meilleure compréhension de l’investissement factoriel et de ses limites. Pourquoi les portefeuilles multifactoriels peuvent ne pas offrir aux investisseurs les expositions au risque équilibrées et les effets de diversification, qu’ils espèrent généralement obtenir ou qu’on leur promet d’obtenir lorsqu’ils répartissent leurs investissements entre plusieurs facteurs ?

Investir durablement sans renoncer à la prime de marché

Ce rapport remet en question la notion très répandue selon laquelle la prise en compte des politiques d’investissement ISR a nécessairement un impact sur le comportement risque-rentabilité du portefeuille. En effet, nos recherches suggèrent qu’une gestion de portefeuille qui vise à maximiser la diversification, permet en fait de s’adapter à des politiques d’investissement ISR potentiellement très restrictives, sans impact significatif sur les caractéristiques risque/rendement du portefeuille d’actifs.

Bitcoin : un outil de diversification par excellence

Notre thèse d’investissement peut être résumée comme ceci : les caractéristiques théoriques et empiriques du bitcoin sont telles qu’il a le potentiel de devenir une nouvelle réserve de valeur, une sorte d'”or 2.0″.
Cette revue vise à clarifier les motivations, les vertus potentielles et l’utilité réelle du bitcoin, en revenant tout d’abord sur ses origines, puis en évaluant son rôle dans la gestion d’actifs, et enfin en analysant son comportement en cette période de crise.